Archives mensuelles : mai 2013

Convention du magazine belge Prog-résiste à Soignies

Le samedi 27 et le dimanche 28 Avril, nous avons été invités à la Convention du magazine belge Prog-résiste à Soignies. Comme d’habitude, nous avons été super bien accueillis par l’équipe, et nous les remercions tous vivement. Ils ont fait le maximum pour que nous puissions présenter sous la forme de deux conférences notre futur projet.
Nous avons à cette occasion montré un DVD présentant les premières phases de l’enregistrement avec les musiciens et ainsi que quelques extraits des futurs morceaux du premier album à venir. Le public, très à l’écoute, nous a montré tout l’intérêt qu’il porte à ce projet.

Merci à nos amis belges Béa et Roland qui nous ont si gentiment accueillis. Vivement l’année prochaine ?


Convention du magazine belge Prog-résiste à Soignies


Convention du magazine belge Prog-résiste à Soignies


Convention du magazine belge Prog-résiste à Soignies

Le cor et l’esprit


Cor (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

Encore une magnifique rencontre que celle avec Philippe Durand. C’est un terrien, qui aime les bonnes choses. C’est aussi un aérien, un homme plein d’esprit et de finesse. Il a su donner du corps à mes notes…(bon c’est facile, mais tempi !! s’arrête jamais le gars !)
Le cor est un magnifique instrument qui amène de la profondeur aux mélodies. C’est un instrument qui sait se montrer discret, comme son cousin le violoncelle, mais sans eux parfois, tout devient si commun. Pour moi, ces instruments sont comme des médiateurs, des liants, ils savent mettre tout le monde « d’accord » !
Très présents dans les musiques de films, dès l’ouverture de la musique de John Barry « Out of Africa » ou dans la très belle B.O « Danse avec les loups ».
 
« En tant que corniste, j’utilise cet instrument en priorité car j’ai appris à croire en lui, à penser en lui et à voir en lui.«  (James Horner)
Vous l’aurez compris, le cor c’est le pied !

Philippe Durand, Cor (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

« Tout est clair, simple, mais inexplicable »
Arvo Part

Un instrument qui ne file pas le bourdon


Uilleann pipes‏ (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

Bien que baigné dans la musique bretonne et celte depuis mon enfance, ce n’est que bien plus tard que j’ai entendu pour la première fois cet instrument étonnant : sur le magnifique « Ommadawn » de Mike Oldfield (joué par Paddy Moloney, leader des Chieftains). Et ce fût un choc.
Loïc Bléjean a fait chanter ce magnifique instrument qu’est l’Uilleann pipes‏ sur quatre morceaux des deux futurs albums.
Musicien éclectique, il joue entre autres avec le groupe de rock progressif celtique Children in paradise salué par la presse à l’occasion de la sortie du 1er album « Esyllt » (élu meilleur album Rock Prog au Brésil en Juin 2012).

Loïc Bléjean, Uilleann pipes‏ (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

Sa basse court et s’envole


Basses (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

Après une tournée de trois ans au niveau international, il nous a fait une fois encore l’honneur d’être présent sur la musique de Seven Reizh. Merci à toi Ô Olivier, sur ton arbre, les mélodies telles des fruits ont pris leur maturité et trouvé leur éclat.
Retrouvez Olivier Carole sur Myspace et un article sur son projet, le trio Oceakyl.

Olivier Carole, basse (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")


Olivier Carole, contrebasse (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

« J’ai longtemps pensé que la mélodie était ipso facto autonome des basses.
Mais c’est la basse qui souvent permet à la mélodie de naître »

Klet Gonnim

Un solo, des soli / Une âme, des amis


Violoncelle (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

Ils sont cette fois revenus tous les trois (Shane Lestideau, Mathilde Chevrel, et Jonathan Dour) pour un cordes à cordes envoûtant. Les solistes sont devenus orchestres. Les solos singuliers devenus des soli pluriels.
Ils ont l’habitude de jouer et d’interpréter ensemble, ce qui leur permet d’être comme un seul corps qui respire. Trois âmes dans un seul corps…

Merci encore à vous de faire vivre la musique, de lui donner sa respiration, de lui donner corps.

Trio (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

« L’essentiel de l’écriture ne se trouve pas dans les notes.
Pour bien comprendre la musique, l’interpréter,
il faut donc la ressentir
et laisser venir à nous les images qu’elle véhicule »
Klet Gonnim

Violoncelle


Violoncelle

Dans un instrument à cordes, l’âme est une pièce d’épicéa placée à l’intérieur de la caisse de résonance, maintenue verticalement entre le fond et la table.

Et bien de l’âme, il y en a également chez Mathilde Chevrel qui a fait passer du rêve à la réalité les notes écrites pour ce bel instrument.

Formidable musicienne, elle a fait sienne chacune de ces notes, comme un comédien qui habite le personnage qu’il va interpréter.

Moment bouleversant et de pur bonheur !


Mathilde Chevrel (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")


Mathilde Chevrel (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

Violoncelle

Dans les feulements chaleureux du violoncelle
Se lovent en tremblant les émotions du cœur
Et la raison, à l’ample vibrato, chancelle,
Tendue sur la note à s’engouer de ferveur.

L’ambiance est feutrée comme captée par l’éclat
De l’instrument vernissé à la robe chantante
Qui trône et résonne, mêlant selon son choix
Chatoyante lumière et cantates ardentes.

Et la corde et l’archet en duo se répondent,
L’un caresse l’autre qui chavire à sa voix
Suivant le cours sensible des veines du bois
Pour finir aérienne en une onde profonde.

Weesos