Archives de catégorie : Non classé

Seven Reizh, le grand… SO

Juillet 2014, studios « Real World »

Nous arrivons aux abords du lieu tant fantasmé dans cette campagne anglaise. Quelques mètres avant d’arriver au lieu « sacré », un terrain de croquet et des souvenirs se mélangent alors : ce parfum de Grande-Bretagne de l’époque où Tony Banks, Phil Collins, Peter Gabriel, Steve Hackett, Anthony Phillips, Mike Rutherford se sont rencontrés ; la pochette de « Nursery Cryme », celle de « Selling England by the pound » ; leurs premiers albums où transpirent des histoires étranges sur fond d’époque Victorienne.
Des morceaux nous reviennent et résonnent au loin : « Looking for Someone », « The Fountain of Salmacis », « Supper’s Ready », « Firth of Fifth », « The Carpet Crawlers », mais aussi « Here Comes the Flood », « Mother of Violence », « Biko », « San Jacinto », et… SO.
Il y aurait beaucoup à écrire sur ce que nous avons vécu là-bas, mais voici les quelques anecdotes les plus marquantes.
Nous avons croisé Robert Plant, déjeuné à côté de la chanteuse Birdy, vu passer au moment du mix l’ingénieur du son de Madonna, et, le plus fabuleux sans doute pour nous, avoir eu la chance d’enregistrer dans le studio perso du Gab’ et sur son piano à queue. Ce morceau qui figure sur notre prochain album a été magnifiquement interprété par David Tench, qui a travaillé avec Kylie Minogue. Il est aussi directeur artistique de « The Voice » UK.
Dans le ferry du retour, les goélands nous accompagnaient comme pour faire le pont entre la grande et la petite Bretagne que nous rejoignions des étoiles pleins les yeux.


Studios Real World - Mug So (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

 


Studios Real World - Mug So (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

« L’instrument de musique est l’instrument du passage, celui du corps à l’esprit »
Klet Gonnim

Sessions de rattrapage

Ce qui est créé par l’esprit est plus vivant que la matière.
Charles Baudelaire

Voici les dernières sessions d’enregistrement de la première partie de la fin de la trilogie.

Les voix

Bleunwenn Mével, Astrid Aubron, Stefanie Théobald et Farid Aït Siameur sont les voix des deux albums de cette fin de trilogie.
Bleunwenn avait ouvert la trilogie avec « Strinkadenn Ys » en 2001. Elle nous envoûte une fois encore avec sa magnifique voix. Elle chantera dans notre belle langue natale, le breton.
Astrid est une nouvelle venue dans notre projet. Sa musicalité et sa modernité nous ont séduit. Elle chantera en anglais dans cette Odyssée transcontinentale.
Stefanie également est une nouvelle chanteuse dans ces deux albums. Rencontrée lors d’un concert, sa voix « World » nous a transporté. Vocalises et chants en français.
Farid, que l’on ne présente plus, est un pilier du groupe depuis sa création. Il va faire chavirer d’émotions plus d’un d’entre vous. Demandez à Pierre Romainville (magazine progresiste) ce qu’il en pense ! À la fin d’un de nos concerts, il est tombé dans ses bras.


Bleunwenn Mével (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")


Farid Aït Siameur (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")


Astrid Aubron (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

 

 

Guitares électriques et acoustiques


Lap steel (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

« La musique en mineur est triste, c’est un cas de force majeure. »
Klet Gonnim

Bonne année 2015

LE NOUVEL ALBUM DE SEVEN REIZH
« LA BARQUE AILÉE »
EST ENFIN TERMINÉ.

Il est maintenant entré dans le processus de fabrication
pour être disponible courant avril.

Bon, vous vous dites « l’année dernière, ils nous ont fait le même coup,
ils vont nous dire que leur futur album sort cette année,
et on va devoir encore attendre jusqu’à la Saint Glin-Glin ».

Non, rassurez-vous, il sera bien disponible vers Pâques,
il vous suffira de le chercher dans votre jardin ou
de l’acheter sur notre site si vous n’avez pas de jardin.

Dorénavant, nous allons nous astreindre à communiquer périodiquement,
et, à partir de début mars, il sera possible de pré-commander
« La barque ailée » sur seven-reizh.com

L’Olivier… une essence rare


Guitares (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

« Il faudrait que tout le monde naisse avec une guitare, il y aurait beaucoup moins de suicide. »
Keith Richards

Voilà une injustice réparée. Olivier Salmon, ce magnifique instrumentiste avait joué avec Seven Reizh lors de notre premier concert à Orthez. Le voici enfin présent dans notre musique. Ce guitariste aux doigts de fées met sa technique au service de ses émotions, tout ce qu’on aime…

 


Partitions (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

Le Chœur : organe vital


Chœur du Conservatoire de Brest (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

Une première pour Seven Reizh : transplantation réussie pour le chœur du Conservatoire de Brest dirigé par Cécile Le Métayer.
Le mien à failli s’arrêter lors de la première.
Étonnant d’entendre en vrai, une composition créée dans le silence de la nuit.
70 choristes ont donné leur voix à quatre compositions du futur album.

« Il n’aurait fallu donner à l’alphabet que 7 lettres. La musique en dit tellement plus avec 7 notes. »
Klet Gonnim


Chœur du Conservatoire de Brest (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

Les vents font décoller Le Bris


Bombarde, tin et low whistles... (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

Bon Barde, cornes, muses…
Gwenhaël Mével (bombarde, tin et low whistle), musicien de la première heure de Seven Reizh, et son comparse Erwan Le Gallic, ont à eux seuls enflammés le concert du festival Éclipse (musique progressive) à Orthez en 2002 lors du premier concert de Seven Reizh. Ils ont encore chacun à leur manière apporté ce supplément d’âme, qui s’ajoute à celles des autres musiciens. Leurs vents ont porté la musique au 7ème ciel !

« Le mystère de la musique se passe d’explication. »
Wayne Shorter


Gwenaël Mével (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")


Erwan Le Gallic, Cornemuse écossaise(Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

Le Bagad qu’a fait… Seven Reizh (… et non pas Bagdad Café…)

Certains se demandent ce qu’est un Bagad.
En ce qui me concerne, étant breton c’est simple, d’autant plus que mon voisin, dont la chambre jouxtait la mienne, faisait partie d’un Cercle Celtique, et qu’il répétait inlassablement avec sa bombarde. Cet instrument a été un ennemi de mes premières heures d’éveil à la musique. Il m’aura fallu des années pour apprendre à comprendre cet instrument. Merci Alan Stivell pour l’avoir si bien intégré dans votre musique ouverte sur le monde.
Dans mon enfance, j’allais également tous les ans voir le défilé de ces Bagadou lors de la grande parade du Festival Interceltique. Que de frissons en écoutant et en voyant la fierté de ces milliers de personnes. Je comprenais alors mieux ce voisin… Pour ceux qui sont réfractaires à la musique Bretonne, je vous défie de me dire que vos poils ne se mettent pas au garde à vous à des moments pareils. Pour les autres, venez donc à la maison, on en parle autour d’une bonne galette bretonne…

Pour en savoir plus sur les Bagadou, un article sur Wikipédia.

Merci au Bagad des Abers de Plabennec pour sa participation sur le dernier morceau du futur double album !


Bagad des Abers (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

« Composer de la musique, c’est dire autrement qui on est »
Klet Gonnim

Bonne Année 2014


Carte de vœux 2014 de la part de Seven Reizh

Si 2012 était l’année de la renaissance de Seven Reizh, 2014 sera l’année de la naissance du dernier volet de la trilogie commencée il y a maintenant déjà 15 ans. Et pour cette naissance ce seront des jumeaux chimérique (si ! si ! Ça existe !)
Alors il est temps pour nous de faire le point sur cette année écoulée et de vous informer des perspectives de notre projet dans les mois qui viennent.

Alors oui, c’est vrai nous avons un peu de mal à honorer les dates de cette fin de trilogie, mais Seven Reizh est comme un bateau qui prend la mer. Son arrivée à destination dépend de la force du vent, des marins qui montent à bord pendant les escales, tonnerre de Brest ! Et puis, il devait s’agir d’un album et nous ressortirons de cette nouvelle aventure avec deux albums et un roman. Alors nous espérons que ceux qui attendent Seven Reizh avec impatience (il paraît qu’il y en a) sauront nous pardonner. Qu’ils sachent que nous avons entièrement consacré ces 2 dernières années à notre projet. Bon faut bien manger, boire et dormir de temps en temps et aller voir la mer et l’horizon, source de notre créativité.
Nous n’avons pourtant pas eu à nous plaindre des avaries qui ont été peu nombreuses au vu du défi que nous nous sommes lancé. Les pays ont été nombreux, les langues diverses, les hommes et les femmes différents, et ils nous ont et continuent à beaucoup nous apprendre. Nous voulons déjà leur dire tout le bonheur qui a été le nôtre de les rencontrer. Nous nous reverrons, tonnerre de Brest ! Bon, faut qu’j’arrête [de poisson *NDLR : jeu de mot intraduisible dans une autre langue] avec le capitaine Haddock…

Revenons sur quelques dates essentielles :

  • Samedi 19 Septembre 2009 :
    Notre ami Noël Le Hénaff nous a quitté pour des contrées lointaines. Il sera la personne essentielle du concept de la tri(quadri)logie. Un être part et bientôt… une renaissance. Le Samsâra aura bien lieu.
  • Juillet 2010 :
    Le mail d’un fan va changer la destinée de Seven Reizh… suite à la sortie de « L’anthologie du rock progressif » par Jérôme Alberola. Nous pouvons poursuivre notre histoire musicale.
  • Fin Août 2011 :
    Claude a aménagé sur la presqu’île de Crozon. Tout est fin prêt pour aller chercher l’inspiration : un paysage majestueux, la mer, l’iode, les mouettes… et le far breton ! Gérard, quand à lui, est aux prises avec les destinées des personnages de la fin de la trilogie. Nous aurons désormais les clés pour mettre du sens aux 2 premiers volets. Et puis comme une maison n’a rarement que deux volets, on en a rajouté un, puis deux.
  • Fin décembre 2013 :
    Deux ans déjà ! Mais la composition de plus de 2 heures de musique. Ce sera donc un double album et un roman. Le format sera le même que « Strinkadenn Ys » et « Samsâra », en plus épais. Un an et demi de composition, et pour l’instant 9 mois d’enregistrement. Une trentaine de musiciens ont donné de leur talent, une chorale de 70 femmes, et un Bagad.
    D’autres personnes se mobilisent autour de Seven Reizh : pour l’enregistrement, le site internet, les corrections du roman, la traduction – en anglais et en allemand – du roman ainsi que des textes (voilà une autre info !). Mais aussi pour l’organisation, l’accueil des musiciens, les repas…, nous aurons l’occasion d’en reparler.
    Avant d’entamer très prochainement l’enregistrement des voix, quelques instruments restent à enregistrer (guitares, flûte traversière, harmonica, trompette). Tous les instruments des 2 albums seront donc bientôt enregistrés. Un deuxième teaser devrait également voir le jour d’ici quelque temps.
    Nous pensons terminer les enregistrements des voix du premier album vers fin Mai. Suivront le mixage et la masterisation du 1er album (chut, c’est une autre surprise pour les semaines à venir !), et nous vous informerons des sorties de ces deux albums au fur et à mesure.
    Sur ce concept se greffe depuis le début un autre projet, directement lié aux deux albums et à l’histoire du roman. Nous ne pouvions mieux rêver pour que la réalité dépasse la fiction, mais je vous vois excités à l’idée d’en savoir plus. Un peu de patience – et nous savons que vous en avez – ce petit billet étant déjà trop long !

Voilà ! Des questions ? Alors n’hésitez pas, on sera ravi d’y répondre !

Encore une fois une très bonne année à toutes et tous !

Contre basse… jouée comme ça je suis pour !


Thierry Runarvot, contrebasse (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

Quelle chance pour Seven Reizh de pouvoir s’entourer de musiciens qui aiment et respectent autant la musique. Thierry Runarvot est venu apporter de ses épices à ce plat que nous savourerons un peu plus tard…
Un portrait de Thierry Runarvot sur YouTube.

Thierry Runarvot, contrebasse (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

« La musique n’existe pas dans l’Univers ; elle est l’Uni…vers »
Klet Gonnim

Basses…inné‏


Olivier Carole, basses (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")

Olivier Carole, le retour… :
Bass Strings et non bastringue.

« Aucun de nous ne voulait être le bassiste. Dans nos esprits, c’était le gros dans le groupe qui jouait de la basse, et il restait derrière. Aucun de nous ne voulait ça, nous voulions être à l’avant pour chanter, plaire, et séduire les nanas. » Paul Mac Cartney
Olivier n’est pas gros et en plus il chante, voyez plutôt : http://www.oceakyl.com/

« « La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie » »
Ludwig Van Beethoven


Olivier Carole, basses (Enregistrement des albums "La Barque ailée et l'Albatros")